La mort subite du nourrisson : que faire et comment l’éviter ?

Les chiffres l’annoncent : en France, plus de 600 nourrissons décèdent subitement lors de leur sommeil chaque année. Une déclaration inquiétante du Ministère, surtout qu’une face bien plus sombre se cache encore. Alors qu’on ignore toujours ce qui cause cette mort subite chez les nourrissons, de récentes études essayent de percer ce mystère. 

Qu’est-ce que le syndrome de mort subite du nourrisson ? 

Comme son nom l’indique, le SMSN définit le décès d’un bébé, apparemment pendant son sommeil et sans raison apparente. En général, les nourrissons victimes de ce syndrome n’avaient aucun problème de santé auparavant. Ce phénomène se produit après l’âge d’un mois et peut s’étendre jusqu’à l’aube de la première année du bébé. Jusqu’à aujourd’hui, la science n’arrive pas à expliquer cette condition, poussant médecins et parents dans une impasse. Même si on dispose de quelques avancées scientifiques sur le sujet, aucune revue n’est parvenue à expliquer le SMSN. 

Que faire après un SMSN ? 

La mort d’un enfant est une rude épreuve pour tout parent. Aucun d’entre nous n’aimerait perdre son enfant et ne pas avoir d’explication rend l’acceptation encore plus difficile. Si vous passez par ces circonstances, gardez juste en tête que rien de cela n’est de votre faute. Vous avez été un parent formidable, vous avez fait tout ce qui est en votre pouvoir pour votre nourrisson. N’oubliez jamais cela. 

Souvenez-vous de votre nourrisson 

Une amie du site, qui avait perdu son nourrisson au SMSN, nous a autrefois partagé son expérience. Pour elle, personnaliser la tombe de son bébé lui avait donné la force de le visiter chaque jour.
En prenant l’exemple de plaquedeces.fr, vous pouvez écrire quelques derniers mots à votre bébé, la date de son premier sourire ou toute autre pensée qui vous marque. 
 
Contrairement à ce que vous pourrez entendre, vous n’avez pas à oublier votre nourrisson pour aller de l’avant. Cet enfant fera toujours part de votre vie et occupera une partie de votre cœur. Créer un souvenir symbolique avec votre bébé vous aidera à faire votre deuil.
 

Parlez-en à votre entourage

Bien que la mort subite de votre enfant soit plus difficile pour vous, en faire part à vos proches pourrait vous aider. Selon notre expérience, il est très important de se sentir entouré(e) durant ces circonstances. Vous n’avez pas à porter tout ce poids seul(e). N’hésitez pas à discuter avec un médecin, en particulier celui de votre nourrisson. Celui-ci pourra vous fournir les informations que vous désirez sur le sujet, et vous guider, vous et votre famille, pour surmonter le décès de votre nourrisson.

Comment prévenir la mort subite de mon nourrisson ? 

Certes, la cause exacte du syndrome de mort subite d’un nourrisson est toujours inconnue. Toutefois, et en l’absence d’explications exactes, certaines précautions sont conseillées aux parents. Parmi celles-ci, l’arrêt du tabac paraît le plus utile. Cette rupture devrait se faire pendant la grossesse, mais aussi après avoir accouché de votre bébé. Aussi, vous pouvez veiller à ce que votre nourrisson s’endorme sur son dos, afin de garantir sa sécurité. 

A découvrir également : Les combinaisons pyjamas pour bébés et nouveaux-nés

vous pourriez aussi aimer