Bébé pleure : pourquoi ?

pleurs bébé

Entendre les pleurs de votre bout de chou adoré vous déchire le cœur, et cette situation est parfois déroutante. Un bébé pleure rarement sans raison. Pleurer est sa façon d’exprimer un mal-être, ou un inconfort. Mais avec le temps vous arriver à interpréter les choses qu’il veut vous dire.

Gardez à l’esprit que plus votre bébé pleure longtemps, plus il sera difficile à calmer.

Alors, nous vous donnons les clés pour décrypter ses pleurs et ainsi, mieux les apaiser.

Les différentes raisons de pleurer

La faim

C’est évidemment la raison la plus courante de ses pleurs les premières semaines de sa vie. Jusqu’à 3 mois, votre bébé réclamera à manger toutes les 3 heures. Il hurlera ainsi tant qu’il n’aura pas eu à boire. Le risque est de se retrouver avec un bébé si énervé qu’il refuse le biberon ou le sein. Pour amorcer la tétée, on peut mettre un peu de lait sur le doigt et lui faire goûter. Il verra ainsi que son cri a été entendu, se calmera et pourra téter tranquillement.

Les coliques

Votre bébé peut avoir mal au ventre, surtout en fin de journée. On le voit serrer les poings, se plier de douleurs, devenir rouge. On assiste alors à des pleurs inconsolables. Un massage abdominal peut le soulager de ses coliques. Le massage se fera dans le centre des aiguilles d’une montre, pour favoriser l’évacuation des selles ou des gaz. Une petite bouillotte (pas trop chaude) posée sur son ventre aura le même effet. Mais malheureusement, il n’existe pas vraiment de remèdes miracles, tout au plus pouvons-nous le soulager un peu et avoir beaucoup de patience.

Le change

Les bébés n’aiment pas avoir les fesses mouillées ou sales. Laisser un petit avec sa couche sale trop longtemps peut lui provoquer des irritations et des brûlures.

Le manque

Votre bébé a besoin de vous, de vos bras, de votre chaleur. Il a besoin d’être rassuré au creux de vos bras. Ne craignez pas d’en faire un enfant capricieux. Les bébés, surtout dans les premières semaines, ont besoin de ce contact auquel ils étaient habitués in utero. De récentes études ont montré que, contrairement aux idées reçues, plus vite les parents répondent aux pleurs du bébé, plus il apprend la patience, car il se sent en sécurité et compris.

Le sommeil

Un bébé a besoin de calme pour s’endormir, ou tout simplement s’apaiser lorsqu’il y a trop d’agitation autour de lui. Il a alors besoin de s’éloigner de toute stimulation, dans un endroit calme et reposant.

Repérez son rythme, identifier les premiers signes de fatigue, et évitez les sorties ou l’agitation à ces heures-là.

La maladie

Soyez toujours attentif à des signes d’une maladie : fièvre, nez qui coule, vomissement, diarrhée, douleurs… Le plus fréquent reste la rhinopharyngite, l’otite, la gastro-entérite, la poussée dentaire (à partir de 3-4 mois) ou l’érythème fessier. Mais soyez rassurée, car seuls 5% des pleurs ont une origine médicale.

Que faire s’il continue de pleurer ?

  • Bercez votre bébé tout en vous promenant. Le portage de bébé en écharpe est particulièrement réconfortant pour lui. Il profite de votre chaleur, de votre odeur, de vos mouvements, des battements réguliers de votre cœur.
  • Emmenez votre petit en promenade en poussette ou en voiture.
  • Certains enfants ont un fort besoin de succion. Sucer votre sein si vous allaitez, ou une tétine, pourront lui faire retrouver son calme.
  • Le bain chaud de la fin de journée est souvent bénéfique pour apaiser ses pleurs. Il est détendu dans l’eau et profite de ce moment de complicité avec vous.
  • Chantez une berceuse. Le son de votre voix est un élément réconfortant. Une musique douce pourrait faire le même effet également.
  • Restez calme, car votre bébé ressent toutes vos émotions. L’entendre pleurer est souvent désarmant et déstabilisant. On se sent impuissant face à sa détresse. Mais prenez du recul. Apaisez-vous. Respirez, éloignez-vous un moment. Vous êtes une bonne mère, et ne vous sentez surtout pas coupable.

Les pleurs de bébé font partie de son développement normal

Un bébé qui ne pleure pas, voici ce qui serait inquiétant. Pleurer est un moyen pour eux de relâcher la pression, de se défouler, de s’extérioriser.  Même si les pleurs sont normaux, ils sont toujours à prendre en considération.

Si vous n’y arrivez pas, il y a une appli pour ça !

Évidemment, on trouve une application sur mobile pour interpréter ses pleurs. Vous mettez le téléphone à côté du bébé hurleur et en moins de 10 secondes, vous connaissez la raison de cette crise.

Vous aurez vite compris que la science et la médecine, ne peuvent valider ces techniques, qui sont loin d’être efficaces, car on ne peut résumer les multiples raisons des pleurs à un simple résultat. La technologie aura bien du mal à décrypter les émotions humaines et c’est bien souvent un gros câlin qui sera nécessaire à calmer votre petit bout de chou.

Soyez toujours attentives et patientes. Avec le temps, il développera une autre façon de communiquer avec vous pour avoir ce qu’il veut et un climat plus serein s’installera.