Bébé-nageur : ce qu’il faut savoir

bébé nageur

Saviez-vous que les bébés savent nager, ou plutôt, qu’ils possèdent un réflexe natatoire, qui leur permet de fermer la bouche et de bloquer leur respiration lorsqu’ils ont la tête immergée dans l’eau. Ils agitent les bras et les pieds dans tous les sens. C’est un petit reste des 9 mois passés dans le ventre de leur mère, entouré de liquide amniotique. C’est ce réflexe que l’on va utiliser lors de ces séances de bébé-nageur.

Bébé-nageur, ce n’est pas de la natation

Ne vous méprenez pas. Les séances de bébé-nageur ne sont pas des cours pour apprendre à nager, mais plutôt des séances pour que votre enfant soit à l’aise dans l’eau, sans appréhension. Ces moments passés avec votre enfant dans l’eau lui permettent de ne pas avoir peur de l’eau ou des éclaboussures. Tout en découvrant le milieu aquatique, il gagne, en confiance et motricité. On pourrait appeler ces séances : « bébé-dans-l’eau », au lieu de « bébé-nageur ».

Cette activité participe à son éveil. Tout n’est que découverte : bruit ambiant, éclaboussures, reflet sur l’eau, les autres autour de lui, sensation d’apesanteur… L’eau est un excellent stimulus pour leur motricité et leur épanouissement.

Pour la natation à proprement parlé, il reviendra lorsqu’il aura 6 ans et qu’il aura acquis une coordination de ses gestes et un certain équilibre. Cependant, ces séances pendant sa prime-enfance auront eu le mérite de le mettre à l’aise dans cet élément et l’apprentissage de la natation se fera beaucoup plus vite.

Des consignes de sécurité renforcées pour les bébés-nageurs

Une circulaire ministérielle encadre les consignes de sécurité pour les séances de bébé-nageur.

Elle assure une eau à 32°, une température ambiante de 25° et une formation professionnelle pédagogique et psychomotrice du personnel encadrant. Les bassins sont soumis à des contrôles stricts quant à l’hygiène de leur eau.

Le déroulement d’une séance de bébé-nageur

La durée d’une séance est de 30 minutes au maximum, si votre bébé a moins de 18 mois. Au-delà, on pourra passer sur des séances allant jusqu’à 1 heure. L’entrée dans l’eau se fait en douceur, dans les bras du parent. De nombreuses activités se feront lors de ces séances pour développer l’aisance de votre enfant (ballon, frite, planche, toboggan, ou encore tapis), encadrées bien sûr par un moniteur certifié. Tous ces jeux ont pour but de participer à son éveil sensoriel, faciliter la coordination de ses mouvements et favoriser son développement psychomoteur.

Les séances sont également un moment intense de complicité avec les parents, au cours desquelles il gagnera en confiance en lui, mais également en son entourage.

La santé du bébé-nageur

Pour pouvoir s’inscrire, votre bébé devra avoir un certificat médical, indiquant qu’il est apte à pratiquer cette activité. Comme pour toutes activités en collectivité, il devra être à jour de ses vaccins. Il doit avoir déjà eu les deux premières injections de Pentacoq et le BCG. Cela correspond à l’âge de 4 mois, âge conseillé dans la plupart des piscines pour l’accès du petit bout.

On évitera de baigner bébé avec des plaies suintantes (varicelle, eczéma, plaie) ou avec des infections contagieuses comme les verrues.

C’est une activité qui est fortement recommandée, tant ses bienfaits sont nombreux. Cela fait des bébés éveillés, confiants, curieux et à l’aise avec leur corps, comme des poissons dans l’eau…