Ouvrir une maison d’assistantes maternelles (MAM)

Vous avez pour projet d’ouvrir une MAM, ou maison d’assistantes maternelles ? Comment se lance-t-on dans un tel projet et quels éléments sont à connaître absolument avant d’ouvrir une maison d’assistantes maternelles ? Agrément, formation, fonctionnement, démarches… On vous dit tout sur les modalités de l’ouverture d’un tel lieu d’accueil pour tout-petits et enfants de moins de 3 ans.

Lire également : Pourquoi créer un album photo de famille ?

La MAM : qu’est-ce que c’est ?

La MAM, connue sous le nom de Maison d’assistantes maternelles, est un système qui existe en France sous cet acronyme spécifique. Il s’agit d’une structure spécialisée dans l’accueil de jour des tout-petits et jeunes enfants. 

Souvent, il s’agit d’un lieu spécifique et d’une maison aménagée pour devenir une MAM agréée. Un maximum de quatre assistants maternels peuvent travailler dans une MAM autour du même projet d’accueil de la petite enfance.

A lire aussi : Comment organiser le premier anniversaire de bébé ?

Les MAM existent officiellement en France depuis 2010 et permettent le regroupement des assistants maternels en MAM. Tout projet de MAM est strictement contrôlé et la création d’une MAM exige de respecter diverses étapes administratives.

L’agrément : le sésame pour ouvrir une MAM

Tout projet de MAM doit être porteur d’un agrément. Pour cela, chaque assistant maternel souhaitant travailler dans la MAM et faire partie du projet de manière durable doit absolument avoir un agrément individuel d’assistant maternel.

Il s’agit d’une obligation légale qui implique que les assistants maternels ou assistantes maternelles ont  bien suivi une formation afin de pouvoir s’occuper d’enfants.

Bien souvent, les assistants maternels sont des femmes : ces assistantes maternelles sont aussi souvent de jeunes mamans qui souhaitent unir leurs efforts et leurs connaissances autour d’un projet. La MAM est alors la solution idéale pour reprendre un emploi en tant que jeune maman, avec les capacités qui sont à sa disposition. 

Il n’est pas rare que les MAM comprennent les enfants des assistantes maternelles elles-mêmes.

Accueil des enfants en MAM : quelles modalités ?

Chaque assistante maternelle travaillant en MAM peut accueillir jusqu’à 4 enfants maximum. Le local qui fera office de MAM doit obligatoirement être dédié à l’activité de la maison d’assistantes maternelles. Ceci exige des adaptations en termes de sécurité, notamment.

Tout bébé ou jeune enfant peut ainsi être gardé en sécurité par des assistantes maternelles agréées. L’agrément rassure non seulement les parents, mais protège aussi le statut des assistantes maternelles.

Un projet bien cadré

Chaque assistante maternelle travaillant dans un projet de MAM est salarié par son employeur, qui sont les parents de l’enfant, en général.

Pour les parents, ce mode de garde ne change absolument rien : que leur enfant soit chez une assistante maternelle ou en maison d’assistantes maternelles ou MAM, ils restent les employeurs et peuvent prétendre à un complément de libre choix du mode de garde (CMG) et à la PAJE, sous conditions.

Tous les avantages à ouvrir une MAM

Chaque assistante maternelle ayant pour projet de travailler dans une MAM a en général bien conscience des avantages d’une MAM.

Que ce soit pour l’assistante maternelle, pour les enfants ou pour les parents, les avantages sont présents sur toute la ligne :

  • Les enfants sociabilisent bien en MAM, parfois mieux qu’avec une assistante maternelle seule chez elle avec 4 enfants ;
  • Une MAM est entièrement dédiée à l’accueil des enfants : vous pouvez être sûrs de la qualité de la structure ;
  • En termes d’accueil, le bouche à oreille fonctionne très bien pour la MAM si la qualité est au rendez-vous. C’est une sécurité de plus pour les assistantes maternelles qui craignent de ne pas avoir de demandes de garde d’enfants ;
  • Vous savez en tant que parent que chaque assistante maternelle a reçu une formation lui permettant de proposer ses services. La réputation de la MAM est plus facile d’accès aussi ;
  • Pour les activités, le choix est plus large qu’avec une assistante maternelle agréée seule chez elle ;
  • En termes de quotidien, les assistantes maternelles aiment bien travailler ensemble et échanger des astuces. Leur travail est facilité ;

Ensuite, chaque assistante maternelle bénéficie de la formation continue financée.

Ouvrir une MAM : les étapes

Pour ouvrir une maison d’assistants maternels (MAM), il faut avoir une solide équipe d’assistantes maternelles. Chaque assistante maternelle doit obligatoirement suivre une formation de 120 heures.

Le projet d’accueil collectif exige d’avoir des notions et des connaissances qui sont transmises en formation. Avant toute chose, les assistants maternels peuvent se concerter afin de répartir les rôles de chacun(e). Comptabilité, référence, gestion, etc.

Toute l’administration relative à l’ouverture et à la gestion d’une MAM doit être prise en compte, y compris le règlement de la maison, qui garantira le bon fonctionnement de la MAM en interne comme pour les relations en externe.

Nos conseils pour ouvrir votre MAM

Il est nécessaire de se poser certaines questions avant d’ouvrir une MAM, pour que votre projet fonctionne et que l’ouverture de votre structure d’accueil de jeunes enfants soit un succès.

  • Étudiez la demande en termes de garde d’enfants dans votre localité ;
  • De quels moyens financiers avez-vous besoin pour le projet ?
  • Comment fonctionnera votre MAM ?
  • Quel est votre budget prévisionnel ?

Répondre à ces questions permettra aux 4 assistantes maternelles de voir plus loin dans le projet. Pensez également à employer une personne chargée de l’entretien des locaux de votre maison d’assistantes maternelles.

Le local de votre MAM

La maison ou le local qui accueillera le projet ne peut pas être une maison individuelle privée (chez l’une des assistantes maternelles). Le local doit être dédié au projet professionnel de MAM.

La PMI contrôle le local avant toute ouverture d’accueil en MAM : les normes de sécurité doivent être respectées.

Votre local ou MAM doit avoir des espaces adaptés pour l’accueil, tels qu’un dortoir et un point d’eau avec toilettes.

Il est à noter que depuis 2016, selon le département dans lequel vous vous trouvez avec votre MAM, il est possible de signer une charte de qualité. Celle-ci implique la CAF, la MAM, le conseil départemental et la MSA.

Financer un projet de MAM

Le département propose généralement des aides et un financement pour ouvrir une MAM. N’hésitez pas à demander l’aide de la CAF avant tout début de projet. L’achat du matériel et l’aménagement des locaux peuvent être pris en charge de manière partielle.

Pour un tout premier agrément dans une MAM, une aide individuelle est disponible et peut s’élever à 300 euros par assistante maternelle. Cette aide revient donc à 1200 euros par MAM si chaque assistante maternelle vient d’obtenir son premier agrément.

Si la MAM est une association, elle peut demander un prêt d’amélioration du lieu d’accueil. Des plafonds existent : il est important de se renseigner sur toute aide financière possible auprès du département. Vous donnez ainsi de meilleures chances à votre projet d’ouverture de MAM. 

Enfin, n’hésitez pas à faire de la publicité pour votre MAM !

vous pourriez aussi aimer