Terrible two ou la crise des deux ans : comment bien gérer ?

En dehors de la puberté, il existe une période de crise qui s’avère généralement plus difficile à surmonter en raison du bas âge de l’enfant : la crise des deux ans. Il est vrai qu’être parent n’a pas de mode d’emploi, mais ce guide vous sera très utile pour bien gérer la terrible two de votre enfant afin de lui assurer un bon développement psychologique et comportemental.

Faire une liste des intouchables

Les intouchables constituent les points sur lesquels il n’est pas question de céder. L’idéal est que cette liste soit établie par les deux parents pour éviter que vous ayez des réactions différentes. En effet, si votre bout de chou se rend compte que vous n’êtes pas en accord, il n’aura aucun mal à remettre en question l’autorité du parent qui a l’habitude de lui dire non et à préférer celui qui lui dit oui.

Lire également : La méthode Montessori, l’éducation par une approche différente

Aussi, on a souvent tendance à céder en public pour éviter d’être le centre d’attention. Mais si vous le faites, l’enfant n’hésitera pas à récidiver. Toutes vos sorties en public deviendront pour lui l’occasion rêvée de vous soumettre à ses désidérata.

Si l’éducation de votre enfant vous donne d’autres soucis en dehors de sa terrible two, vous pouvez consulter Blog-maman.fr pour affiner vos méthodes de gestion.

A lire également : Comment choisir le linge de lit idéal pour son enfant garçon ?

Dire non moins souvent

Le non est une arme destructrice puisqu’elle a tendance à éveiller un esprit de rébellion chez l’enfant. Plus vous lui interdisez quelque chose, plus il est tenté de le faire. Vous pouvez donc faire passer vos interdictions inaperçues en lui expliquant pourquoi il ne devrait pas faire telle ou telle chose.

Par exemple, si vous voulez lui interdire l’accès aux escaliers, vous pouvez lui expliquer que les monter peut s’avérer dangereux et que vous préférez donc être là pour l’accompagner quand il doit monter.

Prendre l’habitude de préparer l’enfant aux changements

L’une des raisons pour lesquelles l’enfant se rebelle souvent, c’est le changement brutal. Qu’il s’agisse d’un petit changement comme quitter un simple parc ou d’un changement plus grand comme un déménagement, il est important de prévenir l’enfant pour le préparer à l’idée de ce nouveau monde.

Les petits changements demandent des avertissements de quelques minutes à quelques heures à l’avance. Quant aux grands changements, vous pouvez commencer à le préparer des mois ou des jours à l’avance en fonction du temps dont vous disposez. N’oubliez pas de multiplier les avertissements pour un seul changement. Pour quitter le parc par exemple, vous pouvez l’avertir une heure avant puis 30 minutes avant, ainsi de suite.

Aider l’enfant à exprimer ses émotions

Il est important de ne pas laisser l’enfant se renfermer. Peu importe la situation, il faut que vous gardiez votre calme pour lui demander de vous expliquer clairement ce qui ne va pas. Mettez des mots sur ce qu’il ressent. Cela lui apprendra à utiliser des mots pour s’exprimer au lieu d’user de ces réactions brutales.

Vous pouvez d’ailleurs utiliser des livres adaptés à son âge pour l’aider à comprendre et à apprivoiser ses émotions. Connaître les causes de la terrible two peut aussi vous être très utile dans la gestion de cette crise, alors cliquez-ici pour en savoir un maximum sur la crise des deux ans.

vous pourriez aussi aimer