3 dispositifs d’aides financières pour les familles

En France, de nombreux foyers ont du mal à supporter toutes leurs charges ou à avoir un train de vie décent après avoir payé toutes leurs factures. De nombreuses familles sont donc obligées de compter leurs sous pour tenir bon jusqu’à la fin du mois. Afin d’aider les ménages en difficulté à s’en sortir, l’État met à disposition de ceux qui sont dans le besoin diverses allocations. Chaque citoyen peut y prétendre en fonction de sa situation. Découvrez dans cet article des dispositifs d’aides pour les familles dont vous pouvez bénéficier en fonction de vos conditions.

Les allocations familiales de la CAF et de la MSA

Les allocations familiales octroyées par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et les caisses de Mutualité sociale agricole (MSA) sont des subventions sociales qui sont accordées aux familles allocataires qui ont au moins deux enfants à charge.

A découvrir également : Combien coûte une table extensible 14 personnes ?

Lorsque les parents sont allocataires de la CAF, les aides leur sont versées systématiquement à la naissance de leur deuxième enfant. Les parents doivent juste informer la caisse d’allocation du changement de leur situation familiale en ligne ou par courrier. Les parents qui ne sont pas allocataires doivent faire la demande avant de bénéficier des allocations.

Depuis 2015, le montant des allocations familiales est défini en fonction de la composition du ménage et de ses revenus. Si vous voulez savoir combien vous pourrez obtenir si vous devenez allocataire de la CAF, cliquez ici pour avoir plus d’informations.

A voir aussi : Pourquoi opter pour un canapé convertible pour son salon ?

Il convient de rappeler que la revalorisation de cette subvention a lieu chaque année en principe et le versement de l’aide se fait au début de chaque mois. Depuis le 1er avril de cette année, les allocations familiales sont de 134,26 euros pour deux enfants, 306,72 euros pour trois enfants et de 478,99 euros pour quatre enfants.

Il ne faut pas également perdre de vue que le montant des allocations augmente de 172,27 euros supplémentaires pour chaque enfant suivant.

allocations familiales

L’allocation de rentrée scolaire

Il s’agit d’un dispositif d’aide financière conçu pour les familles à faibles revenus comprenant au moins un enfant scolarisé dont l’âge varie entre 6 et 18 ans. Le but de cette aide est de prendre en charge une partie des frais liés à la rentrée scolaire.

Cette subvention est octroyée par an au cours du mois d’août aux familles qui sont éligibles par la CAF et la MSA. Pour bénéficier de cette allocation, les parents doivent respecter certaines conditions de revenu, qui peuvent varier selon le nombre d’enfants qui sont éligibles à cette aide.

L’allocation de soutien familial

Plusieurs aides ont été créées pour accompagner le parent qui élève son enfant seul. L’ASF s’adresse donc aux familles monoparentales ou aux couples qui ont décidé de recueillir un enfant. Pour bénéficier de ce dispositif, le parent isolé doit faire la demande auprès de sa CAF ou de sa MSA.

Les modalités d’attribution de cette subvention varient en fonction des situations. Actuellement, l’aide mensuelle s’élève à 118,20 euros par enfant lorsqu’il est pris en charge par un seul parent. L’allocation grimpe à 157,57 euros lorsque l’enfant est privé du soutien de ses deux familles et recueilli par un autre couple.

vous pourriez aussi aimer