Comment rédiger une lettre de condoléances ?

Adresser ses condoléances à un ami ou à une connaissance qui a perdu un être cher n’est pas une partie de plaisir. En effet, il faut réussir à exprimer sa désolation suite au décès sans pour autant augmenter la peine de la personne éplorée. L’usage de mots justes et réconfortants est donc de mise lorsqu’on rédige une lettre de condoléances. Afin de vous aider dans la réalisation de cet exercice délicat, voici des conseils et des astuces que vous pourrez suivre afin d’éviter les maladresses.

Que dire dans une lettre de condoléances ?

Une lettre de condoléances est un courrier que l’on rédige souvent à l’attention d’une personne éplorée afin de lui adresser tout son soutien. En rédigeant cette lettre, vous rappelez au destinataire qu’il n’est pas seul dans cette épreuve. Ce courrier peut également vous servir d’exutoire pour exprimer tout le chagrin et la tristesse que suscite la perte d’une personne pour vous. Dans votre contenu, vous n’avez pas besoin de revenir sur les circonstances du décès, surtout si elles ont été éprouvantes. Évitez aussi le terme « mort » autant que possible pour ne pas heurter le lecteur et amplifier la douleur qu’il ressent actuellement.

A lire aussi : Nice capitale du cirque : vivez des spectacles époustouflants sur la Côte d'Azur !

Parmi les éléments clés d’une lettre de condoléances, il est important de retrouver des phrases qui montrent au lecteur que vous compatissez vraiment à sa peine et que vous êtes prêt à lui apporter tout votre soutien (quelle que soit sa nature : matériel, psychologique, physique et financier). Afin de montrer votre empathie, vous pouvez utiliser des phrases suivantes :

  • « Je te transmets toute ma sympathie et mon affection pendant cette dure épreuve. »
  • « Je ressens une grande tristesse depuis que j’ai appris le décès de (nommez le défunt), je tiens à te dire que je suis présent à tes côtés dans ce moment douloureux. »
  • « Tu peux compter sur moi pour te soutenir et te réconforter pendant cette épreuve. »

Si vous connaissez personnellement le défunt, vous pouvez partager des anecdotes avec un peu d’humour. Cela apportera de la légèreté à votre courrier et cela fera du bien au destinataire. Pour finir, n’oubliez pas de rester positif. La mort est une rude épreuve, certes, mais il s’agit d’un passage obligatoire pour tout être humain. De fait, il n’est pas nécessaire d’évoquer des choses qui instaureront une ambiance de négativité.

Lire également : Quelles dispositions prendre pour se sentir bien pendant ses règles ?

rédiger lettre condoléances

Comment adresser la lettre de condoléances ?

Pour écrire une bonne lettre de condoléances, vous n’avez pas besoin de faire preuve d’originalité. Même si le destinataire du courrier est un proche, évitez les tournures familières pour adresser votre message. Gardez donc un ton solennel. En vous adressant au lecteur, commencez par la formule « Cher/Chère » suivie de son nom. Nous ne vous conseillons pas d’utiliser un surnom, car cela peut être mal vu par la personne endeuillée. Si vous voulez quand même appeler le lecteur par son surnom, soyez sûr qu’il préfère que vous l’appeliez ainsi, même dans ces moments difficiles.

Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de suivre une règle précise pour la présentation des condoléances. Vous êtes libre de structurer vos écrits comme bon vous semble. Restez juste fidèle à l’idée de départ et aux sentiments que vous inspire la circonstance.

Quand envoyer une lettre de condoléances ?

Pour que la lettre de condoléances vous permette de réconforter véritablement votre connaissance endeuillée, il est important d’envoyer le courrier au bon moment. À ce niveau également, il n’y a pas de règles précises à suivre. Tout est une question de timing.

C’est donc à vous de décider du meilleur moment pour envoyer votre lettre de condoléances. En général, il est admis que la lettre soit envoyée avant l’enterrement de la personne décédée. Vous pouvez même le faire dès que vous apprenez le décès. Dans certains cas, la lettre peut être transmise le jour des obsèques ou quelques jours après. Cette option est plus indiquée si vous n’avez pas pu assister aux funérailles.

Comment terminer votre lettre ?

À l’instar de tous les courriers, il est aussi important de terminer la lettre de condoléances par une formule de fin. Il en existe une pléthore parmi laquelle vous pouvez faire votre choix. Vous pouvez par exemple terminer votre lettre par « Mes plus sincères condoléances ».

La signature vous permet de notifier au destinataire que vous êtes présent pour lui, mais aussi pour lui permettre de savoir à qui il doit envoyer une lettre de remerciements. Afin de rédiger une lettre de condoléances en bonne et due forme, vous pouvez vous inspirer des nombreux modèles disponibles sur les sites spécialisés en ligne.

vous pourriez aussi aimer