Et si vous faisiez confiance à un homme pour garder vos enfants ?

Parce qu’elles seraient forcément plus douces et plus compréhensives, les femmes sont très largement représentées dans le secteur de la petite enfance (halte-garderie, crèche, etc). Ainsi, selon les différentes estimations, seuls 3 à 5 % des hommes exercent une profession dans ce domaine. Pourtant, faire appel à un auxiliaire parental, à un assistant maternel ou à un babysitter homme présente bien des avantages.

A lire aussi : Codoco : tout sur le concept de co-sleeping

Nounou homme : des préjugés qui ont la vie dure

Les jeunes parents le reconnaissent volontiers, leur réflexe est pratiquement systématiquement de chercher une femme pour s’occuper de leurs enfants en leur absence et non un homme. La plupart du temps, les candidatures des hommes sont directement écartées, tout simplement parce que ce sont des hommes.

Pourtant, ils ont parfois plus d’expérience et de diplômes que certaines femmes. Cette tendance est d’autant plus forte que les enfants à garder sont jeunes (moins de quatre ans).

A lire en complément : La qualité pour le développement et l'éveil de notre bébé

L’instinct maternel serait plus fort que tout ?

La raison la plus souvent évoquée est l’instinct qui serait plus fort chez les femmes. L’instinct maternel les aiderait ainsi à prendre les bonnes décisions au bon moment, là où un homme serait incapable de le faire ou pas assez rapidement. Une nourrice à domicile serait par ailleurs plus attentionnée, plus rassurante pour l’enfant et, surtout plus douce.

Bref, l’instinct maternel serait plus fort que tout, et surtout plus fort que l’instinct paternel.

L’instinct maternel n’est pourtant pas un acquis

Avec l’émancipation des femmes depuis la fin des années 1960, les choses ont bien évolué, en particulier en ce qui concerne la notion d’instinct maternel. Il est admis de tous que bien s’occuper d’enfants n’est absolument pas une chose innée mais qu’elle est le fruit des expériences de chacun.

De fait, les hommes pourraient tout aussi bien l’acquérir et savoir parfaitement veiller sur des bambins. D’ailleurs, le congé paternité a été mis en place pour répondre aux besoins des jeunes papas de s’occuper de leur épouse et de leur bébé.

Malgré cela, les préjugés ont la vie dure et les hommes ne représentent que 3% à 5% des métiers en contact avec les jeunes enfants (assistant maternel, assistant parental, puériculteur, etc).

Une professionnalisation indispensable

Les métiers en rapport avec la garde d’enfants ont beaucoup évolué ces dernières années, notamment en se professionnalisant. Ainsi, une assistante maternelle et un assistant maternel suivent exactement le même cursus et sont soumis aux mêmes obligations et contrôles de la part des instances publiques.

De même, les nounous homme et femme, s’ils n’ont encore aucune obligation en matière de formation, sont de plus en plus nombreux à suivre un parcours professionnalisant et reconnu. De fait, ces hommes et femmes disposent exactement des mêmes compétences. Seuls les préjugés perdurent.

Les avantages à prendre un homme pour garder vos bouts de chou

De prime abord, un homme peut impressionner un peu plus qu’une femme, ne serait-ce que par sa voix plus grave et sa carrure. Mais pour un enfant, ce n’est souvent qu’un détail dès lors que la personne en charge de veiller sur lui s’en occupe bien, imagine des jeux et s’amuse avec lui.

Plus surprenant, les rares familles qui ont accepté un baby sitter homme sont nombreuses à vouloir renouveler l’expérience par la suite. Pourquoi ? Parce que les hommes se doivent d’être plus inventifs, plus amusants et plus attentionnés pour faire leur preuve. Ils se montrent en pratique au moins aussi prévenants que leurs collègues féminines.

Avec un garçon par exemple, qui est le mieux placé pour imaginer les jeux qui vont l’enchanter ? Un autre garçon qui aurait grandi et qui se souviendrait de ce qu’il l’amusait quand il était petit ? Probablement. En tout cas, généralement, les garçons en redemandent et adorent leur garde masculin.

Bien évidemment, il n’est pas possible de jouer tout le temps. Il faut également s’occuper de la nourriture, du repas, changer les couches parfois, voire désamorcer des tensions entre frère et sœur. La présence masculine est dans ce cas un véritable atout.

Enfin, avec les parents, parce que c’est également important, cela crée des liens originaux, aussi bien avec la maman qu’avec le papa. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la présence masculine tend à légèrement augmenter au sein des structures d’accueil pour les enfants. Il n’est aujourd’hui pas rare de voire un animateur dans un centre de loisirs ou un auxiliaire de jeunes enfants dans une crèche. Cela reste toutefois encore anecdotique.

vous pourriez aussi aimer