La couche lavable : une solution pratique et écologique

Nombreuses sont les familles qui adoptent aujourd’hui les couches lavables. Par rapport aux couches jetables, les changes lavables sont plus économiques. Résolument tendance, elles constituent également une solution écologique, pratique et plus saine pour la peau de bébé. Ces couches provoquent en effet moins d’érythèmes fessiers, d’irritations et de rougeurs. Voici plus de détails sur leurs avantages.

La praticité des couches lavables : une caractéristique séduisante

La plupart des couches lavables sont faciles et rapides à mettre.

Lire également : Recueillir et conserver le lait maternel : ce qu’il faut savoir

La facilité d’utilisation

Les couches lavables offrent une grande capacité d’absorption et un confort optimal pour bébé grâce aux matières de conception et à leur forme. Pour commencer, et durant les premiers mois de bébé, il faudra commencer avec une couche lavable TE1, adaptée à sa taille.

Couche tout-en-un, la couche lavable TE1 existe en deux variantes et elle est très appréciée pour sa praticité ainsi que sa facilité d’utilisation. Une couche lavable se compose essentiellement :

Lire également : Checklist pour le baptême de bébé

  • d’une partie imperméable, qui permet d’empêcher les fuites
  • d’une partie absorbante, qui retient les liquides
  • d’un absorbant de complément (la doublure), qui renforce l’absorption
  • d’un voile ou feuillet de protection, qui facilite l’évacuation des selles ou de protéger les fesses de bébé de l’humidité.

couche lavable pour bébé

La facilité d’entretien

En plus d’être certifiées OEKO-TEX 100, les couches lavables de grande qualité sont fabriquées pour être lavées des centaines de fois. La plupart de ces couches peuvent se laver facilement à 40° avec le reste du linge. S’il y a des selles, vous pouvez les jeter facilement dans les toilettes grâce au voile avant de procéder au lavage de la couche sale.

Après l’avoir lavée, il vous suffira de faire sécher la couche à l’air libre. Vous pouvez également la faire sécher au sèche-linge doux si les matières de conception le permettent. Vous pouvez par exemple utiliser le sèche-linge pour les textiles absorbants, mais avec parcimonie pour ne pas abîmer prématurément les fibres. Vous n’avez pas besoin de faire bouillir de longues lessives et de décrasser votre linge à la main.

Nous vous conseillons cependant de rincer et de stocker la couche sale dans un contenant dédié si le voile est usé ou très sale. Vous pouvez également le mettre dans un filet de lavage en attendant le lavage. Avec les couches lavables, vous avez toujours tout le nécessaire sous la main pour le change de votre bébé. Vous n’avez plus besoin de courir au supermarché à des heures improbables pour chercher des couches (chimiques et hors de prix !) pour votre bébé.

La diversité des systèmes de couches lavables

La partie imperméable et la partie absorbante permettent de distinguer les différentes formules de couches lavables. Ces deux parties peuvent ne faire qu’une, ou être séparées. Vous pouvez donc trouver des :

  • Couches lavables TE1 intégrales
  • Couches lavables TE1 à poche
  • Couches lavables TE2 (culotte imperméable + insert absorbant)
  • Couches lavables TE3 (couches TE2 qui ont une partie supplémentaire qui accueille l’insert absorbant).

Que vous soyez maman active ou papa au foyer hyper organisé, tout le monde peut trouver son système de couche lavable. Vous pouvez également choisir votre formule de changes lavables en fonction de votre budget. Les couches lavables à taille réglable sont également pratiques, puisqu’elles sont évolutives. Enfin, vous pouvez choisir différents motifs et couleurs en fonction de vos envies.

Les couches lavables sont écologiques

Les couches pour bébé ont un impact considérable sur l’environnement. De la naissance d’un enfant à sa propreté, il utilise en moyenne une tonne de couches. En France par exemple, 3,5 milliards de couches se retrouvent dans la nature chaque année. Elles représentent plus de 350 000 tonnes de déchets lentement dégradables et difficiles à traiter. La couche lavable est l’alternative la plus écologique.

Moins de couches à utiliser pour bébé

Les couches jetables ont une durée de vie de 4 heures en moyenne. Il faut en effet changer bébé 6 à 10 fois par jour durant ses premiers mois de vie. Et pour chaque nouveau-né que vous avez, vous devrez prévoir des centaines de couches jetables. D’un autre côté, chaque couche lavable peut être utilisée pendant 2 ans et plus. De la naissance à la propreté, une vingtaine de couches lavables seront suffisantes. Celles-ci peuvent même être réutilisées pour un deuxième et un troisième enfant. L’avantage écologique est donc indéniable.

La fabrication des couches lavables est plus écologique

La fabrication des couches jetables contribue dans une certaine mesure à la déforestation continue (5 millions d’arbres sont abattus par an). De plus, avec toutes les couches qu’il doit utiliser, on estime qu’en moyenne un enfant aura besoin de 25 kg de plastique polypropylène, soit 67 kg de pétrole et 5 arbres.

Cependant, pour fabriquer les couches lavables, les fabricants n’utilisent pas de matières plastiques ni de gel absorbant nocif. Elles sont fabriquées à partir des fibres naturelles, notamment le coton, la laine, la soie, le bambou et le chanvre.

Enfin, pour la fabrication de 1000 couches jetables, il faut environ 20 000 litres d’eau. Alors qu’il en faut 2 fois moins pour fabriquer et même entretenir 1000 couches lavables pendant 2 ans environ.

Les couches jetables produisent beaucoup plus de polluants

Une tonne de déchets produite par les couches d’un enfant peut représenter 30 % des déchets ménagers de sa famille pendant 3 ans. De plus, le transport des paquets de couches jetables dans le monde entier consomme beaucoup d’énergie fossile (le pétrole et ses dérivés) et produit du dioxyde de carbone en grande quantité. Il en est de même pour l’incinération, et pour l’évacuation des couches vers l’incinérateur ou une zone d’enfouissement. Les couches lavables réduisent cette consommation d’énergie fossile. Avec elles, seuls les voiles non compostables sont évacués en déchèterie. Ainsi, elles produisent 60 fois moins de déchets que les modèles classiques.

Enfin, lorsque des couches jetables sont enfouies, elles polluent les sols et parfois les nappes phréatiques. Les voiles compostables des couches lavables sont quant à eux biodégradables.

A lire également : Comment bien se préparer à l’arrivée de bébé : les accessoires

vous pourriez aussi aimer